Hyétos Draft ih (ne pas utiliser comme remplaçant)

 

Hyétos est un outil de conception, d’optimisation et de visualisation de la gestion intégrée des eaux pluviales. Il modélise les projets en trois dimensions grâce à des méthodes de calculs avancées.

Logiciel de CAO pour la modélisation hydraulique

Hyétos est un logiciel de conception porté par un outil de dessin intégré (Dessin Assisté par Ordinateur) appelé Polaris. Il s’agit d’un outil métier adapté à la réalisation des plans par le tracé de symboles, de points et de lignes sur une infinité de calques et permettant l’import et l’export de fichiers DWG/DXF.

C’est avant tout un outil alliant la modélisation hydraulique à la CAO dédiée aux études de VRD, il propose donc une interface pour la saisie de plans pour une conception en 2D et 3D. A partir de divers formats de fichiers, le terrain est reconstitué avec les courbes de niveaux et le sens des écoulements gravitaires. Ce Modèle Numérique de Terrain est visualisable à travers des vues en coupe et une vue 3D dynamique et il permet la définition des bassins versants et ouvrages.

Les méthodes de calcul appliquées sont innovantes par l’analyse en temps réel du fonctionnement des ouvrages lors de la simulation. Les intensités de pluies entrées sont transformées en débit sortant par la relation de … , ainsi le retard peut être matérialisé selon les caractéristiques des bassins versants, et le volume d’eau stocké évolue dans l’ouvrage en aval. Les débits sont ainsi maintenus et transférés entre les ouvrages au cours de l’événement pluvieux.


Proposition de solutions contre
les inondations
Conception collaborative
Réduction du coût des installations du foncier mobilisé
previous arrow
next arrow
Slider

 

Le logiciel Hyétos a été conçu dans le cadre du projet de recherche COMETA et a été suivi par un comité scientifique composé de plusieurs acteurs de la fabrique de la ville publics et privé.  Ses objectifs sont :

  • Estimation des débordements et visualisation de leurs parcours
  • Réduction des risques d’inondation
  • Gestion des scénarios “catastrophe”
  • Évaluation de la vulnérabilité des sites
  • Meilleure maintenance des ouvrages grâce à une estimation des dépôts de pollution
  • Réduction des coûts par l’optimisation du dimensionnement des ouvrages
  • Diminution des rejets dans le milieu naturel, apport d’une réponse pertinente à l’arrêté du 21 Juillet 2015
  • Réintroduction de l’eau et du végétal dans la ville
  • Amélioration de la communication entre les acteurs de l’aménagement, les élus locaux et les citoyens

 


La gestion des eaux pluviales nécessite actuellement une vision globale des écoulements afin d’éviter la surcharge des réseaux d’assainissement, les inondations étant souvent dues à une sollicitation trop importante du réseau enterré ou à une gestion trop centralisée des effluents. Les techniques dites “alternatives ” au tout tuyau permettent de réduire ces éventualités en limitant les débits au réseau et en gérant les eaux pluviales à la parcelle, elles visent au rétablissement du cycle de l’eau par une infiltration des eaux pluviales. ….

 

Modélisez les techniques alternatives seules ou en réseau

Le logiciel Hyétos possède une base de données comportant les ouvrages d’infiltration introduits dans les projets d’aménagement tels que :
– les noues
– les chaussées drainantes
– les puits
– les bassins de rétention
– les parkings réservoirs, etc.

Ces ouvrages sont définis par un volume utile, calculé en 3D selon la forme définie sur le plan (issu de fichiers DWG / DXF, ou dessiné) et la profondeur qui lui a été allouée. Les géométries peuvent être diverses et répondre à de nombreux critères de conception (ouvrages superposés avec indices de vide multiples, formes complexes, ouvrages asymétriques, fonds de bassin multiples, surfaces d’infiltration différenciées ….).

La liste d’ouvrages qui s’y trouve est accessible et vouée à suivre l’évolution des techniques alternatives qui doivent s’adapter aux spécificités des projets dans lesquels elles s’inscrivent. Ces ouvrages sont ensuite connectés à des bassins versants ou surfaces d’apport définis sur le MNT, suivant les pentes et les coefficients de ruissellement de chaque zone. Selon l’intensité de la pluie sélectionnée pour la modélisation, le volume généré par les surfaces d’apport est estimé selon la méthode de calcul de Desbordes.

Ainsi, Hyétos permet de modéliser différents événements pluvieux:
– Des pluies de projet (simple, double triangle) avec les coefficients de Montana
– Des pluies réelles via l’import de données d’intensité ou de débits, fichiers Excel ou texte, pour même constituer des séries chronologiques de pluies.
– Des points d’injection avec des débits différenciés selon les zones d’entrée du projet, les données peuvent être issues des logiciels de modélisation dédiées à la gestion des réseaux d’assainissement.

Fil d'eau2

La quantité d’eau générée par les bassins versant est ainsi injectée dans les ouvrages via l’exutoire défini de différentes manières :
– fictive : le retard considéré dans la transformation pluie-débit est le seul pris en compte pour l’entrée du débit entrant, le volume stocké est estimé au cours du temps.
– réelle : des regards et conduites acheminent le volume d’eau entre le bassin versant et l’ouvrage de rétention.

Les méthodes de calcul implémentées permettent la prise en compte des ouvrages connectés en réseau : les systèmes en vase communicant corrigent les débits, le logiciel Hyétos génère des rapports indiquant les niveaux d’eau dans les ouvrages connectés entre eux via un système d’ajutage, conduite, surverse, etc.


  • Bibliothèque de techniques alternatives accessible et évolutive
  • Modélisation hydraulique dynamique
  • Dimensionnement des ouvrages de rétention
  • Débit d’infiltration variable
  • Superposition des ouvrages

 

Réduisez les risques hydrologiques extrêmes liés à l'anticipation des événements exceptionnels

La conception des techniques alternatives est initialement associée au dimensionnement selon les événements pluvieux usuels (occurrences 10,30 ans), mais également soumise à l’anticipation des événements d’intensité exceptionnelle (orage, saturation du réseau…). La bibliothèque de Hyétos permet ainsi de connaitre les fonctionnements des solutions proposées face à ces types de pluies, il génère un rapport de simulation pour chaque modélisation afin de conserver les hypothèses formulées en cours de conception.

En complément, les ouvrages de rétention et d’infiltration sont représentés sur un Modèle Numérique de Terrain ou MNT visualisable en 3D, et leur remplissage au cours du temps peut être analysé via l’animation 3D. Cette information dépend de l’événement pluvieux sélectionné et donne une idée instantanée de la performance des techniques alternatives choisies. Les ouvrages en situation de débordement sont mis en évidence sur la maquette afin d’indiquer les zones problématiques .

Le débordement des ouvrages est analysé sur le plan afin d’évaluer les risques et éventuellement de détourner les écoulements, les courbes de niveaux sont modifiables afin de modeler une nouvelle topographie. Des lignes représentant le sens d’écoulement sont tracées selon ce MNT. Une meilleure connaissance des déplacements d’eau en cas de phénomènes exceptionnels est possible avec Hyétos et fournit des sécurités supplémentaires lors de la conception des ouvrages dits “alternatifs”.

Dès les phases de conception, les fonctionnements sont connus : quantité d’eau critique, intervention des ouvrages de sortie, débit infiltré au cours du temps. Les quantités d’eau en surplus sont indiquées dans un tableau récapitulatif permettant la proposition de solutions correctives, via l’ajout d’ouvrages de sortie de type rejet en surverse vers le réseau communal. Les informations liées à la concentration de polluants transitant dans les ouvrages offre un complément à ces informations, toujours dans le but améliorer les capacités des techniques alternatives. Ainsi les quantités de matières en suspensions, de plomb, de HAP, etc sont estimées afin de connaitre la concentration à l’exutoire en cas de gestion partielle des volumes d’eau reçus par les ouvrages.


  • Mise en évidence des débordements sur l’animation 3D
  • Calcul des temps de vidange des ouvrages
  • Lignes de débordement en fonction des pentes du MNT
  • Restitution des volumes débordés en fin de simulation
  • Données de pluies : pluies de projet, pluies réelles, séries chronologiques de pluie
  • Modélisation instantanée, maintien des scénarios constitués


 

 

 

 

  • Maquette 3D animée
  • Représentation des ouvrages dans leur environnement
  • Base de données
    • Ouvrages
    • Coeff de ruissellement
  • rendus pour simplifier la compréhension des phénomènes
  • Accès aux paramètres hydrauliques
  • Estimation des quantités de polluants en sortie de projet

 


Estimez le coût des travaux instantanément
  • Métré avec les quantitatifs et le déblai remblai
  • cumul des sorties augmente les perf
  • Visualisation nimplantation ouvrage, mise à jour dynamique
  • Influence aval et équilibrage des volumes
  • Techniques alternaties permetttent la multi fonctionnalité des ouvrages
  • Réduction du cout de maintenance par ,entretien